Comment gérer la douleur à l’accouchement ?

Comment se préparer au mieux pour le jour de l’accouchement ? Est-ce que les contractions font vraiment mal ? Tant qu’on ne l’a pas vécu, il est très compliqué de savoir à quoi s’attendre et comment appréhender ces fameuses contractions de travail. Je vous propose 6 façons différentes de gérer la douleur pour mieux vivre son travail et son accouchement.

Comment gérer la douleur à l’accouchement ?

La respiration pour envoyer de l’oxygène à l’utérus

Dès que vous commencez à ressentir des contractions, il va falloir que vous vous mettiez dans votre bulle et que vous vous concentriez sur votre respiration.

Le mieux est de souffler longtemps, le plus longtemps possible, pendant la contraction. En effet, plus vous soufflez, plus vous envoyez de l’oxygène à votre utérus qui en a bien besoin vu l’effort qu’il est en train de produire. Vous l’aidez donc et il vous remercie en vous redonnant le contrôle.

 

Le massage du partenaire pour atténuer les douleurs des contractions

Votre conjoint/conjointe a également un grand rôle à jouer lorsque le travail commence. Il/elle ne doit pas être juste spectateur ! Il /elle peut vous accompagner sur chaque contraction en vous massant le corps. Certaines aimeront qu’on leur masse les pieds ou les mains mais la majorité des futures mamans aime qu’on leur masse le bas du dos. A vous de le/la guider au mieux.

Le partenaire peut appuyer au niveau des lombaires avec la paume de la main en faisant une pression confortable lors de la contraction. Cela soulage en général beaucoup les mamans qui en redemandent lors de la contraction suivante.

 

L’hypnose pour aider à lâcher prise

L’hypnose fait également beaucoup de bien. En effet, si vous avez pu suivre des cours de préparation à la naissance en hypnose, vous avez dû retenir quelques pistes pour réussir à vous mettre dans votre bulle, vous concentrer et vous éloigner au maximum de la réalité des contractions. Votre partenaire peut également participer en vous parlant ou en vous aidant à rentrer dans cet état de bien-être et de lâcher prise.

 

L’acupuncture pour aider le corps à se relâcher

De plus en plus de sage-femmes sont formées à l’acupuncture et peuvent vous proposer une séance lors de la mise en travail. En effet, cela peut parfois vous aider à relâcher le corps, à accepter les contractions et permettre au travail de mieux avancer. N’hésitez pas à poser la question à votre sage-femme si c’est quelque chose qui vous parle et que vous aimeriez essayer le jour J.

 

Le mouvement pour aider le bébé à trouver le chemin de la sortie

Le mouvement, c’est la vie. C’est aussi vrai le jour de l’accouchement. Eh oui, plus vous déambulez, plus votre bébé va tenter de trouver sa place pour descendre dans votre bassin. Vous pouvez marcher, monter et descendre les escaliers, faire du ballon, etc. Bref, bougez autant que vous le pouvez, cela aidera votre bébé à trouver le chemin de la sortie.

 

Le bain pour soulager les douleurs de contractions

Le bain a énormément de vertus et de bienfaits pour soulager les douleurs de contraction. En effet, avec la chaleur de l’eau, le corps se détend et permet souvent au col d’évoluer.

 

Attention cependant à ne pas faire de malaise avec les vapeurs de la chaleur. Il est préférable d’avoir votre partenaire auprès de vous. Si cela est possible le jour J, n’hésitez pas à demander à prendre un bain et à profiter de ce moment avant la rencontre avec votre bébé.

 

J’espère que ces quelques pistes vous aideront à mieux gérer les douleurs le jour de votre accouchement, mais rappelez-vous une chose, vous être incroyable, vous allez y arriver !

Frédérique (Sage Femme mais pas que) sage-femme hospitalière
Rédigé par : Frédérique (Sage Femme mais pas que) Frédérique (Sage Femme mais pas que) sage-femme hospitalière
Partager cet article :

Encore plus d'actualités